Curry de courge tout réconfortant

Avec le passage à l’heure d’hiver, on ne peut plus le nier, l’automne s’installe définitivement, et on ressent comme une grosse envie de manger des bons petits plats bien chauds à la maison. Chaque année pour moi c’est la même chose, j’apprécie l’automne et me réjouis de cette saison car c’est toujours une période particulière idéale pour prendre soin de soi et prendre le temps. Il y a moins de stimulation qu’en été, et la nuit qui arrive de plus en plus tôt est propice aux petits soupers douillets préparés avec amour. Poursuivre la lecture de « Curry de courge tout réconfortant »

Soupe à la courge, lait de coco et citronnelle

Chaque année, automne rime pour moi avec courges, potimarron et autre potiron. Je les attends avec impatience et dès leur arrivée, j’en achète et j’en rachète et j’en rachète… et j’en mange et j’en re-mange. Je ne m’en lasse jamais ! Vous devinez ma joie et ma frénésie en ce moment et c’est donc avec plein de gourmandise que j’ai déjà commencé ces dernières semaines à cuisiner les courges sous toutes les coutures. En première ligne: les soupes ! J’adore ça et cela faisait très longtemps que je voulais refaire à la maison une soupe que j’avais mangé à Luang Prabang au Laos. Une délicieuse soupe qui m’avait marquée parce que la courge avait été cuisinée avec les saveurs de la cuisine asiatique, un mélange qui m’avait semblé vraiment parfait avec de la citronnelle, du lait de coco et une galette de riz émiettée sur le dessus pour un peu de croustillant. J’ai donc enfin réussi à la reproduire (selon mes souvenirs, tout du moins!) à la maison et je suis très heureuse de la partager avec vous!

Pour 2 personnes (en plat principal)

600 g de courge (j’ai pris une Butternut)
1 petit oignon
2.5 dl de lait de coco
3.5 dl de bouillon de légumes
2-3 bâtons de citronnelle
1/5 cuillère à café de sauce de poisson (Nuoc Mam)
1 galette de riz
sel et poivre
huile d’olive

La courge ! La peler puis la couper en deux. Vider l’intérieur avec les graines puis couper la courge en petits morceaux de taille régulière. Peler et émincer l’oignon. Laver la citronnelle puis couper et jeter les extrémités (env. 1 cm). Avec le côté d’un couteau assez large, taper sur les tiges pour permettre de bien dégager les arômes. Les tiges devraient un peu se défaire… Couper ensuite les bâtons de citronnelle en deux.

Dans une casserole, verser une lampée d’huile d’olive et faire revenir quelques minutes les oignons. Ajouter la citronnelle puis les morceaux de courge et laisser revenir 1-2 minutes. Ajouter le lait de coco et le bouillon de légumes. Porter à ébullition puis laisser cuire à couvert sur feu moyen pendant environ 20 minutes jusqu’à ce que la courge soit très tendre (on peut vérifier en y plantant un couteau).

Une fois la courge cuite, récupérer les bâtons de citronnelle à l’aide d’un écumoire et les sortir de la casserole. Mixer le reste jusqu’à obtenir une bonne soupe bien crémeuse et onctueuse. Au besoin, vous pouvez rajouter un peu de bouillon ou de lait de coco si elle vous semble trop épaisse (on ne l’aime pas toute de la même manière!). Ajouter la sauce de poisson, bien remuer puis saler et poivrer si besoin.

La touche finale: servir la soupe dans de jolis bols et émietter une galette de riz au-dessus pour plus de gourmandise. Bon appétit !

Curry de lentilles au lait de coco

curry_bd

Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous une recette à base de lentilles. Quand j’y pense, c’est étonnant que je n’en publie pas plus (à part ma recette de soupe de lentilles corail) car j’en raffole et j’en fais presque toutes les semaines. C’est le plat idéal quand je suis seule à la maison, que j’ai envie de cuisiner quelque chose de simple et de super sain. Je les cuisine généralement en potée ou en soupe, mais ma version préférée est de loin celle que je vous propose aujourd’hui: avec du lait de coco et du curry.

En fait, cela s’apparente au fameux dal (ou dahl ou daal) indien, un plat très courant de lentilles (ou de légumineuses) aux épices qui se mange avec du riz basmati. On dit qu’il existerait plus de 50 dal différents. Je veux bien le croire! De mon côté, je ne le fais jamais vraiment pareil, selon ce que j’ai dans mon frigo. Pour cette fois, j’ai décidé d’ajouter des épinards frais et c’est super bon ! Petit conseil pratique: ne salez vos lentilles qu’à la fin ! Pas de sel dans l’eau de cuisson sinon elles mettront encore plus de temps à cuire… hé oui ! Lire la suite

Soupe onctueuse aux légumes et lait de coco

soupe_lait_de_cocobd

Toute cette pluie me donne tellement envie de rester bien au chaud à la maison devant un bon bol de soupe et une bonne série ! Ça tombe bien car ce midi j’avais plein de légumes dans mon frigo ! Le résultat: une super soupe hyper onctueuse et parfumée, je me suis vraiment régalée ! Le poireau se marie super bien avec le panais et permet d’équilibrer sa saveur un peu sucrée et parfois écœurante. Et avec le lait de coco, c’est la cerise sur le gâteau ! Lire la suite

Soupe au lait de coco, poulet et galanga (Tom Ka Gai!)

soupe_cocobd

Aujourd’hui j’ai très envie de partager avec vous une recette que j’aime tout particulièrement et que j’ai appris à cuisiner en Thaïlande. Dans mon récit « qu’est-ce qu’on mange en Thaïlande » je vous avais parlé de Mina, une thaïlandaise qui donne des cours de cuisine dans sa jolie maison sur l’île de Koh Yao Noi. Elle nous avait notamment appris à cuisiner la Tom Ka Gai, c’est-à-dire la soupe de poulet au lait de coco. Avec elle, nous avions appris à faire notre propre lait de coco ! Assis sur une sorte de petit tabouret complété par un grattoir, nous avions râpé l’intérieur d’une noix de coco jusqu’à obtenir toute sa chair. Ensuite, il nous avait suffi de la presser pour récupérer le fameux lait. Ou plutôt la crème ! Car Mina nous a expliqué que le lait de coco était mélangé avec de l’eau, tandis que ce qu’on appelle crème est le liquide « pure ». Bien entendu ici on peut utiliser du lait de coco en brique et la recette est également très bonne comme ça, ouf ! Petite précision pour les ingrédients : on trouve les feuilles de citron kaffir (aussi appelé combava), le galanga et les échalotes thaï sans problème dans les épiceries asiatiques. Pour le poulet je l’émince toujours moi-même, je trouve qu’il est plus tendre comme ça et surtout je trouve que c’est important d’avoir des tranches bien fines pour cette soupe… Lire la suite