Salade improvisée sucrée-salée

Il n’y a rien de mieux qu’une salade improvisée avec ce qu’il y a dans le frigo quand on a une petite fringale et qu’on ne sait pas quoi cuisiner. J’ai toujours chez moi de quoi réaliser quelque chose de -généralement- sain, bon et rapide à faire, surtout quand je travaille à la maison et que je n’ai pas le temps de passer deux heures en cuisine. Ça me fait souvent penser à cette fausse idée que cuisiner prend du temps, coûte cher, etc etc. Pour moi souvent, c’est le contraire. J’adore cuisiner mais cela ne veut pas toujours dire que je passe chaque jour des heures en cuisine pour autant!

Les salades sont idéales pour cela car on peut rapidement mélanger pas mal de choses ensemble et avoir un repas gourmand à faire en quelques minutes top chrono. Suivant ce qu’on y met dedans, cela peut devenir un repas complet et nourrissant qui nous tiendra bien au ventre (oui, oui). Aujourd’hui, ma version est composée de haricots rouges, de pommes (j’adore le côté croustillant et sucré salé), de gruyère, d’un œuf… que des bonnes choses qui apportent différentes textures et goûts pour créer une salade comme je les aime. J’espère qu’elle vous plaira aussi ! Continue reading « Salade improvisée sucrée-salée »

Publicités

Soupe à la courge, lait de coco et citronnelle

Chaque année, automne rime pour moi avec courges, potimarron et autre potiron. Je les attends avec impatience et dès leur arrivée, j’en achète et j’en rachète et j’en rachète… et j’en mange et j’en re-mange. Je ne m’en lasse jamais ! Vous devinez ma joie et ma frénésie en ce moment et c’est donc avec plein de gourmandise que j’ai déjà commencé ces dernières semaines à cuisiner les courges sous toutes les coutures. En première ligne: les soupes ! J’adore ça et cela faisait très longtemps que je voulais refaire à la maison une soupe que j’avais mangé à Luang Prabang au Laos. Une délicieuse soupe qui m’avait marquée parce que la courge avait été cuisinée avec les saveurs de la cuisine asiatique, un mélange qui m’avait semblé vraiment parfait avec de la citronnelle, du lait de coco et une galette de riz émiettée sur le dessus pour un peu de croustillant. J’ai donc enfin réussi à la reproduire (selon mes souvenirs, tout du moins!) à la maison et je suis très heureuse de la partager avec vous!

Pour 2 personnes (en plat principal)

600 g de courge (j’ai pris une Butternut)
1 petit oignon
2.5 dl de lait de coco
3.5 dl de bouillon de légumes
2-3 bâtons de citronnelle
1/5 cuillère à café de sauce de poisson (Nuoc Mam)
1 galette de riz
sel et poivre
huile d’olive

La courge ! La peler puis la couper en deux. Vider l’intérieur avec les graines puis couper la courge en petits morceaux de taille régulière. Peler et émincer l’oignon. Laver la citronnelle puis couper et jeter les extrémités (env. 1 cm). Avec le côté d’un couteau assez large, taper sur les tiges pour permettre de bien dégager les arômes. Les tiges devraient un peu se défaire… Couper ensuite les bâtons de citronnelle en deux.

Dans une casserole, verser une lampée d’huile d’olive et faire revenir quelques minutes les oignons. Ajouter la citronnelle puis les morceaux de courge et laisser revenir 1-2 minutes. Ajouter le lait de coco et le bouillon de légumes. Porter à ébullition puis laisser cuire à couvert sur feu moyen pendant environ 20 minutes jusqu’à ce que la courge soit très tendre (on peut vérifier en y plantant un couteau).

Une fois la courge cuite, récupérer les bâtons de citronnelle à l’aide d’un écumoire et les sortir de la casserole. Mixer le reste jusqu’à obtenir une bonne soupe bien crémeuse et onctueuse. Au besoin, vous pouvez rajouter un peu de bouillon ou de lait de coco si elle vous semble trop épaisse (on ne l’aime pas toute de la même manière!). Ajouter la sauce de poisson, bien remuer puis saler et poivrer si besoin.

La touche finale: servir la soupe dans de jolis bols et émietter une galette de riz au-dessus pour plus de gourmandise. Bon appétit !

Arepas et œufs brouillés comme en Colombie

Vous vous direz peut-être qu’une recette d’œufs brouillés c’est pas ce qui fait le plus rêver… Mais pourtant, je vous livre aujourd’hui une recette qui me tient particulièrement à cœur parce que sa simplicité n’a d’égal que sa saveur. Et cette recette-ci, en plus d’être délicieuse, me fait voyager à chaque fois car je l’ai découverte dans un pays que j’aime énormément: la Colombie. Mais commençons d’abord par les arepas: en fait, les plus avertis vous diront que les arepas ne sont pas de Colombie, mais viennent du Venezuela et ils ont raison. Je les ai d’ailleurs découvert pour la première fois au Chili grâce à Alex, un vénézuélien que j’ai rencontré dans une auberge de jeunesse et qui cuisinait chaque soir ces petits galettes à la farine de maïs. Nous avons finalement passé une soirée entière à réaliser tous ensemble des arepas, avec en Alex un excellent professeur qui nous expliquait avec précision comment former les galettes et quelle épaisseur exacte elles devaient avoir. Continue reading « Arepas et œufs brouillés comme en Colombie »

Aubergines grillées au quinoa, feta et petites tomates

Avec ces chaleurs estivales, j’ai tout le temps envie de cuisiner des choses légères et colorées qui font joli dans l’assiette et avec plein de saveurs. Comme souvent les recettes partent de ce que j’ai à disposition chez moi et ce jour-là j’avais deux belles aubergines qui m’attendaient sagement. La recette que je vous propose aujourd’hui est à la fois chaude et froide, ce qui est plutôt sympa, et peut aussi se transformer simplement en salade si vous n’avez pas d’aubergine. Cool, non ? Avec un peu de quinoa, un reste de feta, quelques tomates et des herbes fraiches je me suis lancée dans cette petite recette improvisée dont j’étais assez fière du résultat ! Laissez-vous vous aussi guider par votre imagination, si vous n’avez pas de menthe, remplacez-là par du persil ou de la coriandre, si vous n’avez pas de quinoa, pensez au boulgour ou à la semoule…

En bref, amusez-vous c’est l’été ! Continue reading « Aubergines grillées au quinoa, feta et petites tomates »

Des patacones comme en Colombie

Patacon… Voilà un mot bien rigolo qui peut-être comme moi il y a encore trois semaines, ne vous dit rien ! Mais depuis que je suis en Colombie, ma vie a changé puisque j’en mange actuellement tous les jours. Le Patacon, c’est un peu l’accompagnement de base des repas colombiens, l’ami fidèle qui est toujours à nos côtés ! Ce n’est pas pour me déplaire… Alors c’est quoi exactement ? Il s’agit de banane plantain (à ne pas confondre avec la banane « normale ») frite et servie un peu comme une galette. Elle accompagne poulet frit, poisson grillé, haricots… Elle sert de féculent dans les plats et est très nourrissante.

J’ai eu le plaisir d’apprendre à les réaliser sur la petite île de Mucura avec la cuisinière du petit hôtel où je logeais, dans une cuisine ouverte ou tout le monde était le bienvenu pour mettre la main à la pâte… Parfait pour moi!

Pour les bananes plantains, il s’agit donc des bananes vertes relativement dures et non du fruit qu’on mange qui est jaune. Les bananes plantains ont aussi une forme légèrement différentes, un peu plus longues. Vous en trouverez peut-être dans les supermarchés au rayon fruits exotiques, ou sinon dans les épiceries exotiques de quartier ! En bonus, je vous mets une petite recette d’un « condiment » trop bon à ajouter sur les patacones !

Pour 9 patacones

3 bananes plantains encore vertes
0.5 l d’huile à frire
une pincée de sel

Facultatif (mais fortement conseillé!)

1 tomate
1 petit oignon
1/2 citron vert
quelques feuilles de coriandre
sel et poivre

Les bananes d’abord! Les plantains sont un peu plus coriaces que leurs cousines. Couper les deux extrémités des bananes et faire des incisions sur la peau tout autour du fruit pour faire des bandes verticales. Retirer ensuite chaque bande de peau à l’aide d’un couteau. Le plus difficile est fait !

Couper chaque banane en trois en biais et réserver. Dans une grande poêle ou un wok par-exemple, faire chauffer l’huile. Une fois qu’elle est bien chaude (vous pouvez vérifier en touchant l’huile avec un cure-dent, si des petites bulles apparaissent, c’est que l’huile est à bonne température), plongez les tronçons de bananes pour cinq minutes et remuant de temps en temps.

Ressortir ensuite les bananes en les égouttant sur du papier absorbant. Garder l’huile à température. Pendant qu’ils sont encore chauds (attention les doigts!), écrasez chaque tronçon de banane entre deux planches à découper. Si la banane colle, vous pouvez emballer vos planches de plastique cellophane. Cela doit vous donner de jolies galettes plates.

Replonger les galettes dans l’huile de friture encore bien chaudes et laisser cuire encore 5 minutes et les retourner de temps en temps. Puis les sortir de l’huile et les laisser égoutter sur du papier absorbant à nouveau. Vous avez maintenant de beaux Patacones ! Garnissez d’un peu de sel sur le dessus et servez, ou ajouter la tomate et l’oignon émincé mélangés avec le jus d’un demi-citron et un peu de coriandre fraiche et de sel et de poivre. Cela n’en sera que meilleur !