Croissants au jambon aux olives et au thym

Miam des croissants au jambon ! Je sais que je me répète, car je vous ai proposé il n’y a pas si longtemps une recette de croissants au jambon cru, mais c’est justement ce qui est chouette avec ce genre de plats, c’est qu’on peut vraiment varier les ingrédients et faire marcher sa créativité. Il y a quelques semaines, j’avais juste en fait envie de faire des croissants au jambon tout simples, mais un petit bouquet de thym dans mon frigo m’a fait de l’oeil, et je me suis dit que le thym devait être trop bon avec du jambon ! Puis j’ai vu le petit reste d’olives vertes qui me restaient, et je me suis dit que c’était trop dommage de les gâcher… donc je les ai ajoutées aussi. Le résultat était vraiment super, et comme je fais toujours super attention de ne pas jeter de nourriture, j’étais ravie d’utiliser ces « restes » pour en faire une chouette recette!

Pour 16 croissants au jambon

2 pâtes feuilletées rondes d’un diamètre de 32 cm environ
200 g de bon jambon cuit
1 cuillère à soupe de moutarde forte
50 g d’olives vertes dénoyautées
1 pincée de piment d’Espelette
6 branches de thym
poivre
1 jaune d’œuf

Préchauffer le four à 220 degrés.

Couper grossièrement les tranches de jambon et les passer au mixeur assez brièvement pour obtenir des petits morceaux mais sans avoir le jambon qui se transforme en une pâte. Verser le jambon dans un bol, la moutarde, les brins de thym préalablement lavés et effeuillés et la pincée de piment d’Espelette. Hachez ou couper grossièrement les olives afin qu’elles aient encore un peu de texture et les ajouter à la préparation. Poivrer et mélanger le tout. Le jambon est déjà bien salé, normalement pas besoin de sel, mais goûter et si besoin rectifier!

Déposer les pâtes feuilletées étalées sur un plan de travail et les découper en huit triangles égaux. Prendre une cuillère à soupe de farce et la déposer en haut d’un triangle de pâte (sur sa partie la plus large, au centre) puis enrouler la pâte et la farce jusqu’au bout du triangle. Ramener et pincer les bouts pour fermer le croissant. Répéter l’opération avec chaque morceau de pâte.

C’est déjà presque fini ! Badigeonner les croissants avec un jaune d’œuf pour qu’ils puissent bien dorer. Enfourner pour 20 minutes de cuisson. Au moment de manger, vous verrez le thym se marie à merveille avec le jambon et les olives et cela donne un super petit repas accompagné d’une salade!

Publicités

Keftas d’agneau et de bœuf (kofta b’siniyah)

Voilà une recette que j’adore vraiment faire. Je suis un fan des boulettes de viande, allez savoir pourquoi… Je trouve que ça fait toujours son petit effet alors que c’est super simple à réaliser. C’est sympa et ludique ! Je vous ai déjà parlé du livre « Jérusalem » d’Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi, je vous avais notamment proposé leur recette d’une salade extraordinaire que je fais très souvent chez moi.

Chaque fois que j’ouvre ce livre, je me lance dans une nouvelle recette que j’ai envie de tester. Cette fois, j’ai porté mon dévolu sur ces keftas. Les keftas (ou kofta) sont des sortes de boulettes de viande (quoiqu’elles ne soient pas vraiment rondes en fait) qu’on trouve dans les pays du Maghreb, au Moyen-Orient, et également dans la région des Balkans. La viande est mélangée le plus souvent à des oignons et des épices, ce qui lui donne beaucoup de saveurs. Dans la recette que je vous propose aujourd’hui, il y a de l’agneau et du bœuf, et je trouve que l’agneau fait vraiment toute la différence car son goût se marie à merveille avec les épices. Mais pas de panique, si vous n’aimez pas l’agneau, vous pouvez aussi tester juste avec du bœuf!

Dernière petite info: le mélange de quatre épices est un mélange qu’on trouve beaucoup dans la cuisine orientale. Il est composé le plus souvent de de cannelle (ou de gingembre), de girofle, de muscade et de poivre. Et de vous fiez pas à la longueur de la recette, elle est en réalité très facile et assez rapide à préparer… j’étais juste un peu bavarde aujourd’hui 😉 Continue reading « Keftas d’agneau et de bœuf (kofta b’siniyah) »

Tarte aux poireaux, feta et menthe

Le poireau c’est un légume que j’adore ! Il pousse chez nous en hiver, se conserve bien, est bon pour la santé et en plus de tout cela, est économique. Saviez-vous d’ailleurs qu’on l’appelle « l’asperge du pauvre »? On peut l’utiliser de plein de façons différentes (soupes, gratins, pâtes aux poireaux, …) mais j’aime tout particulièrement le cuisiner en tartes salées. Je trouve qu’il s’associe très bien avec la feta par exemple. Ajouter un peu de menthe pour le côté « frais » et vous aurez la recette que je vous propose aujourd’hui. Parfait pour un petit repas simple et bon accompagné d’une salade par exemple…

Je ne sais pas si je vous ai déjà dit, mais ne jetez pas la partie verte de vos poireaux. On a tendance à tort parfois de les jeter, mais c’est là qu’on trouve toutes les vitamines ! Enlever simplement la partie du haut qui vous semble trop dure et éventuellement les premières feuilles si elles sont trop rigides mais gardez le reste, il n’y a que de bonnes choses dedans, promis ! Continue reading « Tarte aux poireaux, feta et menthe »

Patates douces et carottes au tahini et sésame noir

Voilà typiquement un de ces petits repas que j’ai l’habitude de me faire quand je travaille à la maison et que je n’ai pas beaucoup de temps pour cuisiner. Mais comme je suis extrêmement gourmande, j’ai toujours de la peine à m’imaginer manger rapidement sur un coin de table et avaler en vitesse des cochonneries. Cette recette ne fait pas exception à beaucoup d’autres que je vous propose souvent sur mon blog. C’est une recette imaginée rapidement avec ce que j’avais dans mon frigo, simple et facile à réaliser!

Continue reading « Patates douces et carottes au tahini et sésame noir »

Palak Paneer / fromage indien aux épinards

Après un long moment d’absence, je suis ravie de revenir vers vous avec un plat que j’ai découvert finalement assez récemment, et que j’ai cuisiné pour la première fois cette semaine. Le Palak Paneer, c’est un plat végétarien indien composé d’épinards (Palak) et de fromage (Paneer), sans oublier toutes les magnifiques épices qui font la spécificité de la cuisine indienne. Le Paneer est un aliment très important dans la cuisine en Inde, car ce fromage constitue une source importante de protéine pour la population qui est majoritairement végétarienne. Ce fromage assez simple et peu fort en goût peut se faire « maison » ou peut également s’acheter en magasin. Pour ma part, je l’ai trouvé avec surprise à la Coop (pour les Suisses), et je compte prochainement essayer d’en faire chez moi. Continue reading « Palak Paneer / fromage indien aux épinards »