Qu’est-ce qu’on mange à New York ?

DSCF4916
J’ai passé une semaine à New York début décembre et j’en ai bien entendu profité pour manger plein de bonnes choses. Les mauvaises langues vous diront qu’on y mange mal…mais c’est faux ! New York est si vaste et si multiple qu’on y mange de tout, parfois bien, parfois mal ! Il faut savoir choisir, faire preuve de curiosité et il est vrai parfois avoir aussi un petit budget, car tout n’est pas donné. Mais on peut aussi y déguster des choses simples, bon marché et délicieuses! En fait, à New York vous pourrez manger de tout ! Le mélange des cultures et des origines de ses habitants font de cette ville un meltingpot incroyable ! Pour sortir manger le soir, le choix est parfois draconien, tellement on aurait envie de tout goûter et de tout tester ! New York est riche en communautés diverses qui se retrouvent le plus souvent par quartiers: Chinatown, Little Italy, Koreatown, Little India,… ce qui offre une variété incroyable de cuisine ! Cet article n’est donc absolument pas un compte-rendu exhaustif de la cuisine new-yorkaise, car il me faudrait bien plus qu’une semaine pour le faire ! Et aussi parce que la cuisine new-yorkaise… c’est la cuisine du monde !

J’avais justement bien envie de manger Coréen et je me suis donc rendue à Koreatown. Et là on a l’embarras du choix: des restaurants partout! À l’instinct et un peu au hasard nous avons donc choisi un restaurant qui proposait des « grills » coréen. Sur notre table, une cuisinière à gaz nous attendait. Et au dessus de nous, une très belle hotte en cuivre à la forme de trompette. C’était surprenant et assez beau, car chaque table est dotée du même matériel ! Après avoir choisi du bœuf et du poulet mariné, la serveuse nous apporte une dizaine de petits bols noirs remplis de mille choses: des algues au sésame, de la gelée de haricots, des oignons nouveaux émincés finement avec une petite sauce, du gâteau de poisson, et bien sûr le fameux Kimchi: un légume (souvent du choux chinois) fermenté et très pimenté. Une fois le grill chaud, on pose nos viandes marinées sur l’appareil (comme une charbonnade!) puis on la déguste accompagnée de toutes les petites préparations dans les bols. Une jolie découverte!

IMG_8214(1)

On reste sur le continent asiatique et on part du côté de Chinatown ! Dans ce quartier, il suffit de pousser la porte d’un restaurant pour oublier qu’on est dans une ville américaine. C’est ce qui m’est arrivé lorsque je suis passée devant un petit restaurant qui ne payait pas de mine, avec en vitrine les fameux canards laqués pour attirer la clientèle. Une fois entré, on découvre une sorte de cantine sans artifice où de nombreux chinois sont déjà attablés. C’est bon signe ! J’en profite donc pour tester le canard laqué et comme il fait froid, je commande également une soupe aux légumes bien chaude. Ce qui est sympa, c’est que les cuisiniers sont juste à côté, et je peux les voir choisir mon canard et le préparer. Et le résultat est un canard très bon, pas sec du tout et parfumés aux épices ! Il est servi sans fioritures et il m’a fallu un peu de temps pour me battre avec les os et la graisse dont je ne suis pas fan, mais c’était un délice et un joli dépaysement!

DSCF4973
DSCF4969

Toujours très dépaysant, il y a un restaurant à New York où je me rends à chaque fois que j’y suis, et que je ne louperais pour rien au monde. C’est le Guantanamera, un restaurant cubain. Je l’avais découvert lors de ma deuxième visite aux États-Unis grâce à un habitant de New York avec qui nous avions passé la soirée. Je n’avais jamais mangé cubain et je ne savais pas à quoi m’attendre. J’avais tellement aimé que maintenant j’y retourne à chaque visite. Je me suis donc une fois de plus ruée sur ce restaurant. Et comme d’habitude je n’ai pas été déçue ! J’ai commandé ce que je mange à chaque fois: le « picadillo a la habanera ». Il s’agit de viande de bœuf hachée mélangée à plein de bonnes choses: olives super bonnes, raisins secs, épices, piments et surmonté d’un œuf au plat. L’assiette est servie avec de l’avocat et j’ai commandé en plus des épinards sautés à l’ail. Je sais que ça peut paraître un peu étrange comme ça, mais c’est une des meilleures choses que j’aie mangé ! Les produits sont super frais et très bien cuisinés et le mélange des saveurs est incroyable ! Pour les gourmands, on peut aussi commander des bananes plantains. Un produit que j’aime aussi beaucoup. Et surtout, surtout: ils servent les meilleurs mojitos au monde !!! Je vous assure, je n’exagère pas ! Le petit plus également: un groupe de musique cubaine se produit tous les soirs et nous transportent vers d’autres horizons. Bref, c’est vraiment l’un de mes coups de cœur, vous l’aurez compris ! Désolée pour la qualité de l’image, il fait bien sombre dans ce restaurant le soir !

IMG_8255

On s’attaque maintenant à un monument de la cuisine new-yorkaise: le bagel ! Ce petit pain de forme ronde est partout. On le mange souvent sur le pouce et à toute heure. Au sésame, aux graines de pavot, à l’oignon, aux raisins secs… la variété des bagels est impressionnante! On le coupe en deux, on le toaste et on l’agrémente le plus souvent de cream cheese, mais aussi de saumon, de fromage (étrangement appelé « swiss cheese »), de viande froide ou encore de légumes. Et comme je vous parlais avant des influences des différentes communautés de la ville sur la gastronomie, le bagel n’échappe pas à la règle ! Originaire de l’Europe de l’Est et probablement inventé à Vienne, le bagel a ensuite suivi les immigrants juifs jusqu’au États-Unis où il a rapidement été adopté ! De nombreux lieux se vantent de proposer le meilleur bagel de New York, c’est d’ailleurs assez drôle. Moi de mon côté j’aime les prendre dans les petits restaurants à l’emporter qu’on trouve un peu partout dans la ville et dans lesquels se rendent les new-yorkais pour aller chercher leur petit-déjeuner. On y cuisine à la minute œufs brouillés, bacon, pancakes et bien entendu des bagels !

IMG_8565

Tiens en parlant de pancakes… ! Ils sont aussi incontournables que les bagels à New York et dans le reste des États-Unis. Ils sont le plus souvent apprécié au petit-déjeuner ou lors du fameux brunch dominical convoité par tant de new-yorkais. Le pancake n’a rien à voir avec nos petites crêpes toutes fines ! Non, le pancake c’est une grosse crêpe bien épaisse et très aérienne à l’intérieur, souvent mangée avec du beurre salé qu’on fait fondre dessus ou du sirop d’érable. Mais ma version préférée, c’est le pancake aux myrtilles qu’on trouve presque partout, un vrai délice!

IMG_8293

Je vous en parlais juste avant, le brunch dominical est vraiment une institution à New York. On ne compte plus les sites internet qui répertorient les meilleurs brunchs de la ville et j’ai parfois l’impression que la recherche du brunch parfait ressemble un peu à la quête du Graal (enfin pour moi en tout cas, c’est un peu le cas!). Donc le dimanche, les new-yorkais se ruent à Greenwich Village, Soho, Chelsea ou encore East Village, quartiers qui regroupent une quantité de restaurants qui proposent le brunch. Contraction de « breakast » et « lunch », le brunch se déguste donc souvent aux alentours de 11h, jusqu’à parfois 16h ! Bref, on mange toute la journée quoi ! Sur la carte, on trouve aussi bien du salé que du sucré, et aussi de l’alcool: parfois du champagne, souvent des Bloody Mary (un cocktail à base de jus de tomate, vodka, tabasco et céleri.) Pour cette fois, je me suis rendue à Greenwich Village dans un petit café adorable et chaleureux: le Doma na rohu. Ma curiosité a été piquée par un plat du menu: les galettes de pommes de terre aux pommes et à la crème acidulée. J’ai commandé un œuf en plus car j’avais faim. C’est ça qui est génial quand on brunche à New York: on peut toujours rajouter des choses, reprendre une salade de fruit, puis ha oui tiens un œuf au plat aussi, etc ! J’ai reçu mon assiette et c’était vraiment bon ! Les petits galettes de pomme de terre étaient super croustillantes et se mariaient vraiment bien avec les petits morceaux de pommes à la cannelle. Miam Miam !

IMG_8769

Je me suis aussi rendue à Brooklyn, où beaucoup de quartiers super sympas se sont développés ces dernières années. Notamment Williamsburg, le quartier branché du moment! Avec son passé industriel, ses friperies et ses petits cafés, le lieu a tout pour plaire ! C’est un mélange de vieux et de neuf avec une tendance très hipster et bobo ! On y trouve plein de petits restaurants offrant une carte végétarienne et même carrément végane. Mais il faisait froid ce jour là, et j’avais plutôt très envie d’un thé chaud et d’une petite pâtisserie! Mon choix s’est porté sur un joli petit macaron au beurre de cacahuète. On peut dire que les new-yorkais se sont très bien approprié cette pâtisserie, c’était vraiment bon. Tout comme le petit croissant roulé au chocolat !

DSCF5042

Un autre quartier très sympa qu’il faut absolument visiter -cette fois à Manhattan- c’est Chelsea ! Tout d’abord parce que vous y trouverez la Highline, cette ancienne voie de métro aérienne réhabilitée en promenade urbaine. Un lieu unique pour une balade magique au cœur de la ville !

DSCF4877

Mais aussi parce Chelsea abrite l’un de mes endroits préférés de New York: le Chelsea Market ! Un lieu extraordinaire pour ceux et celles qui comme moi sont passionnés par la nourriture. C’est dans une ancienne usine de biscuits Oreo (les fameux!) que le Chelsea Market s’est installé. Le lieu a conservé son passé industriel et cela en fait un endroit vraiment atypique et très beau ! Les murs en briques rouges abritent quantité d’échoppes destinées à la gastronomie: un boulanger que l’on peut directement voir travailler, une épicerie italienne totalement brute (ce qui lui donne un charme fou!) ou l’on retrouve tous les délices de l’Italie, un marché d’épices, des petits stands de nourriture mexicaine… bref un petit paradis où tous les produits sont frais et de qualité.

DSCF4898

Et dans ce paradis, on trouve le Lobster Place ! Derrière les comptoirs, les poissonniers s’occupent de leur marchandise avec délicatesse. On y trouve de tout ! Mais la star, c’est le homard. On y vient acheter le crustacé arrivé le matin même du Maine, on choisit sa taille, on nous le cuit et on le déguste sans attendre, accompagné de beurre fondu et de jus de citron frais. Une expérience vraiment très chouette au cœur de ce marché au poisson !

DSCF4900
DSCF4906

Et puis c’était la période de Noël, et c’est vraiment assez magique à New York. Les magasins créent des vitrines somptueuses, des sapins décorés ornent les rues, l’esprit de Noël s’installe partout ! On trouve comme chez nous des petits marchés dans plusieurs quartiers de la ville, et notamment à Bryant Park (mon parc préféré). Là-bas, on peut enfiler des patins et faire un petit tour sur la glace de la patinoire installée pour l’hiver. Et on peut ensuite aller se réchauffer avec une bonne boisson chaude. Le vin chaud court moins les rues que chez nous mais on y trouve par contre beaucoup de jus de pomme chaud ! J’ai donc testé et c’était vraiment très très bon ! Il est servi avec des épices et un bâton de cannelle qu’on laisse infuser dans le verre. Hé bien cela n’a rien à envier au vin chaud ! Et j’en referai même à la maison, c’est tellement simple !

IMG_8353

Je finirai mon récit par la pizza la plus originale que j’aie mangé! On trouve des pizzas partout à New York, héritage des immigrés italiens mais aussi de la mondialisation. Et on peut y manger le pire comme le meilleur ! Heureusement pour moi la pizza dont je vais vous parler était bonne, bien que très différente de nos chères pizzas italiennes. Ce qu’il faut tout d’abord savoir c’est qu’à New York la pizza se partage (n’en déplaise à notre ami Joey Tribbiani!). Elles sont tellement énormes que la plupart du temps les gens en commandent une pour deux. Elles sont servies sur un promontoire et déjà coupées. Il ne reste plus qu’à se servir ! Je me suis rendue chez Vezzo, un restaurant qui se vante d’avoir la pâte à pizza la plus fine et croustillante de la ville (les restaurants ont vraiment l’esprit de compétition !). Nous avons commandé une pizza avec du jambon et du bacon grillé, de la rucola, une réduction de balsamique et… des pommes vertes ! C’était bon mais j’avoue un peu écœurant car tout était assez sucré et la viande était très (trop) présente. D’une manière générale je crois qu’aux États-Unis la nourriture est souvent un peu plus sucrée que chez nous et si je dois émettre une critique ce serait celle-là car je ne suis pas fan de sucre. Mais heureusement à New York, la variété et la qualité de la nourriture me fait très rapidement oublier ce petit bémol. Vivement les prochaines vacances !!!

IMG_8373

Publicités

Published by

2 thoughts on “Qu’est-ce qu’on mange à New York ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s