On mange quoi, en Namibie ?

cuisinières_agama

Deux semaines se sont déjà écoulées (les vacances passent définitivement trop vite!) et me voilà de retour de Namibie! J’ai pu y faire quelques découvertes culinaires, même si je dois avouer que le pays est plus connu pour ses paysages à couper le souffle que pour sa culture gastronomique.

Pour bien comprendre ce qu’on y mange, il faut d’abord comprendre l’histoire du pays. Et celle de la Namibie est tumultueuse. Je vais résumer rapidement… Colonisée en 1884 par les allemands, la Namibie passe ensuite aux mains de l’Afrique du Sud (et donc des Afrikaners d’origine européenne) à partir de 1915 jusqu’à son indépendance, il y a seulement 24 ans! Cette toute jeune république a donc été considérablement touchée par les différentes occupations d’origine européenne et on retrouve cette influence dans l’assiette. En Namibie, mes « clichés » sur l’Afrique ont donc été passablement mis à mal. Moi qui m’attendait naïvement à goûter de nouvelles saveurs, découvrir de nouveaux produits, manger « namibien », je me suis rendue compte que la nourriture, ou du moins celle accessible à la simple touriste que je suis, ne m’était pas franchement inconnue.

Je m’explique…Quoi de plus déroutant que de se retrouver dans l’une des régions les plus reculée et sauvage d’Afrique et de trouver, après plus de 4h de piste, une boulangerie qui propose Brœtchen, Apfelstrudel et autres spécialités allemandes (personnellement j’ai préféré faire l’impasse sur la choucroute en boîte que proposent de nombreux supermarchés!) ? Partout dans le pays, on retrouve cette influence germanique, qui est complètement ancrée dans la culture alimentaire. Malgré mon étonnement, je me suis donc régalée d’Apflestrudels, qui je dois bien l’avouer, n’avaient rien à envier à ceux que l’on trouve en Allemagne!

apfelstrudel

Ce mixage des cultures et cette influence européenne donne parfois de drôles de résultats. Un matin, lorsque je passais par Outjo, une petite ville au sud du parc national d’Etosha, je suis tombée sur un joli petit café qui proposait des petits-déjeuners. Sans tout comprendre sur la carte, je commande des œufs avec des toasts et je reçois deux toasts bien beurrés, couverts d’une excellente bolognaise et surmontés d’un œuf frit. Avouez que le mélange est plutôt original, non ? Hé bien ce n’était pas mauvais, loin de là!

oeufs_bolognaise

Durant mon séjour, j’ai pu remarquer à de nombreuses reprises que la courge était le légume « star » en Namibie. Je l’ai trouvée dans presque tous les plats que j’ai mangés au restaurant, le plus souvent coupée en cube et cuite à l’eau. Mais le souvenir le plus fort restera une soupe à la courge au cumin et au romarin que j’ai eu la chance de goûter dans le désert du Namib, au restaurant de mon camp, et que je vais tenter de refaire chez moi dès que la saison des courges sera là!

coupe_courge

Dans l’après-midi, j’avais fait la rencontre de plusieurs employées du camp qui préparaient les légumes pour le repas du soir. Elles m’ont appris que la majorité des légumes cuisinés provenaient directement du jardin du camp… Quel étonnement de découvrir que même dans une région si aride, on pouvait faire pousser tomates, carottes, poivrons, courges, etc. J’ai trouvé ce fonctionnement génial, sachant que la région est éloignée de tout, et que le moindre ravitaillement nécessite plusieurs heures de route !

cuisinières_agama

En plus d’être vraiment adorables, ces supers cuisinières (et cuisinier!) m’ont faire découvrir (enfin!) un plat aux saveurs africaines… le bobotie ! Quand je vous disais que la culture culinaire namibienne avait été largement influencée par ses occupations, ce n’était pas des paroles en l’air. Le bobotie est en fait un plat sud-africain. Enfin… l’histoire ne s’arrête pas là ! Car ce plat provient lui-même très probablement d’une recette importée en Afrique du Sud par des colons hollandais d’Indonésie ! Bref un joli mélange en somme… qui a été complètement adopté par les sud-africains et les namibiens !

bobotie

Alors qu’est-ce que c’est le bobotie ? C’est un plat qui m’a fait penser à une sorte de gratin, un peu comme une moussaka! Il y avait de la viande hachée (du bœuf), des tomates, des oignons, beaucoup d’épices différentes (j’ai bien senti l’influence indonésienne!), du piment et une jolie couche au dessus gratinée (probablement faite avec du lait et des œufs?) un peu acidulée. Le plat se mange avec du riz. Son apparence n’est pas top, mais le goût était vraiment incroyable, parfaitement harmonisé entre les épices, le piment, un peu sucré et salé… Bref ce soir-là, j’ai vraiment beaucoup trop mangé ! Je vais tenter de trouver une recette de ce plat incroyable et vous la proposer prochainement…

La Namibie a aussi quelques beaux produits à offrir ! Bordé par l’Océan Atlantique, le pays compte de nombreux élevages d’huîtres. Celles-ci sont très réputées, et il sembleraient que ce soient les meilleures… Je ne vous donnerai pas mon avis puisque je n’aime pas ça, mais nous avons eu droit à un magnifique plateau d’huîtres lors d’une sortie au bord de l’Océan et les personnes présentes m’ont assuré qu’elles n’en avaient jamais mangées d’aussi bonnes… Avis aux amateurs, donc !

huitre

Pour finir, comment ne pas parler de la Namibie sans parler de viande ? Avec une densité de population parmi les plus basse au monde, la Namibie et ses vastes plaines abritent de nombreux élevages. Et le choix est large! Au restaurant, la carte propose donc souvent du zèbre, du koudou, de l’oryx, de l’autruche et même du crocodile! Dans les supermarchés, les steaks d’oryx se vendent comme des steaks de bœufs. J’ai donc voulu satisfaire ma curiosité… En dehors du crocodile (que je n’ai pas du tout aimé) ces viandes sont assez fortes et s’apparentent un peu à la chasse chez nous, ce qui est assez logique en somme puisque les élevages s’étendent sur des milliers d’hectares, laissant les animaux à l’état quasi sauvage. Une viande assez forte que les amateurs de chasse apprécieront! De mon côté j’ai préféré le koudou, une viande au goût moins prononcé qui ressemble plus à du bœuf.

La viande se cuit principalement au « braai », le barbecue local. En Namibie comme en Afrique du Sud, le braai est une véritable institution bien ancrée dans les habitudes des habitants. Comme je faisais du camping, j’ai eu le grand plaisir de faire mon propre braai. Un peu de bois pour un beau feu, quelques poivrons coupés en deux, des oignons, un steak d’oryx… et bon appétit! Mais au final, j’avoue avoir eu plus de plaisir à voir ces animaux gambader dans les réserves naturelles que dans mon assiette.

braii

braai1

Une autre façon de consommer la viande en Namibie est le fameux « biltong »! On en trouve partout: au supermarché, dans de petites échoppes, dans les aéroports… C’est vraiment le snack local! Il s’agit de morceaux de viande (koudou, oryx, boeuf, etc) séchés avec du vinaigre, du sel, du poivre et des herbes et des épices diverses. On la coupe en fine tranche pour la manger.C’est une viande qui se conserve donc très longtemps et qui reste très pratique lorsqu’on traverse un désert et que l’on souhaite faire des réserves (qui sait, une fois que la voiture tomberait en panne?) !

biltong

Ici se termine mon petit récit ! J’ai eu la chance de voyager dans ce pays superbe et de goûter à toutes ces bonnes choses… Ce qui n’est malheureusement pas le cas d’une bonne partie de la population namibienne. Une grande partie des namibiens subissent encore aujourd’hui les conséquences de la politique de l’apartheid, même 24 ans après sa fin. Seulement 10% de la population se répartit la moitié des richesses du pays, ce qui fait de la Namibie l’un de pays les plus inégalitaire au monde. Dans ce contexte, beaucoup de personnes n’ont pas accès comme il le devrait à la nourriture. Cela ne m’a pas empêché de profiter de chaque instant, mais cela m’a fait prendre conscience plus que partout ailleurs à quel point j’étais privilégiée de pouvoir manger ces repas chaque jour…et je pense que c’est toujours sain de garder cela en tête lorsque l’on voyage ! Si le sujet vous intéresse, je vous invite à consulter ceci: mappemonde.mgm.fr/num25/articles/art10102.pdf‎

Pour finir, quelques photos juste pour rêver 🙂

namibie-2

namibie

namibiee-2

namibie-5

namibie-3

namibie-4

namibiee

Publicités

Published by

4 thoughts on “On mange quoi, en Namibie ?

  1. Génail Zoé article super intéressant ta rubrique est vraiment top pour les yeux et l’esprit .. et l’estomac… samedi je teste enfin les patates douces au four youpie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s